top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurCorisande

10 aliments nuisibles à votre vitalité et votre bien-être.

Dernière mise à jour : 25 juil. 2023

Votre niveau d'énergie varie naturellement tout au long de la journée. Certains aliments peuvent vous apporter une bouffée d'énergie temporaire, mais d'autres ont tendance à épuiser votre énergie. Voici 10 aliments nuisibles à votre vitalité et votre bien-être pour conserver votre niveau d'énergie :


1. Les pâtes et le pain blancs doivent être évités car ils contiennent beaucoup de glucides rapides dont l'absorption est très rapide. Cela provoque des pics de glycémie importants dans le sang:


du pain

- La glycémie augmente rapidement après l'ingestion de glucides rapides, stimulant la production d'insuline.

- L'insuline fait ensuite baisser la glycémie en stockant le glucose sous forme de graisses.

- Cette chute de la glycémie crée alors une impression de faim et de manque d'énergie.

- Opter pour des pâtes et du pain complets en blé entier est préférable car :

- Ils contiennent plus de fibres qui ralentissent l'absorption des glucides.

- Ils permettent donc d'éviter les pics glycémiques et d'avoir une glycémie plus stable, ce qui aide à rester énergisé plus longtemps sans « creux ».

- L'index glycémique des aliments en blé entier est plus bas, ce qui signifie qu'ils font moins augmenter la glycémie de façon importante.


En résumé, les pâtes et le pain blancs sont à éviter car trop « rapides » tandis que les versions complètes en blé entier permettent de mieux contrôler sa glycémie et son énergie tout au long de la journée.


"Le riz blanc est un aliment raffiné qui ne contient pas les éléments nutritifs que l'on trouve dans le riz complet. Les produits non complets, tels que la farine blanche et les pâtes, subissent également un processus de raffinage qui enlève les éléments nutritifs. Ces aliments peuvent causer des problèmes de santé s'ils sont consommés en grande quantité, car ils ne fournissent pas les éléments nutritifs nécessaires pour maintenir une bonne santé" (Conseils sur la santé, p. 303).

2. Aliments très sucrés : Ils peuvent être nocifs pour la santé de plusieurs façons:


Donuts

- Ils peuvent provoquer des pics de glycémie et d'insuline qui sont mauvais pour la santé. L'ingestion de sucres simples fait augmenter rapidement le taux de sucre dans le sang, ce qui stimule la production d'insuline. L'insuline fait ensuite baisser la glycémie en stockant l'excès de sucre sous forme de graisse. Cela peut entraîner une chute de l'énergie et des "creux" de glycémie.

- Ils contribuent à une prise de poids, en particulier au niveau de l'abdomen. L'excès calorique provenant des sucres raffinés et ajoutés est souvent stocké comme de la graisse abdominale, facteur de risque pour les maladies cardiovasculaires et le diabète.

- Ils peuvent contribuer au diabète de type 2. Une consommation excessive et régulière de sucres simples dans l'alimentation augmente le risque de développer une résistance à l'insuline puis un diabète de type 2.

- Ils manquent souvent de fibres, vitamines et minéraux, alors qu'ils apportent beaucoup de calories vides. - Ils ne procurent donc pas une alimentation équilibrée.

- Ils peuvent altérer la santé bucco-dentaire en favorisant la carie dentaire et les maladies parodontales.

- Ils peuvent provoquer des maux de tête chez les personnes prédisposées en entraînant des écarts importants de la glycémie.


En conclusion, une consommation modérée de sucres ajoutés et de produits sucrés est recommandée pour maintenir un poids et une glycémie sains, et ainsi préserver son énergie et sa santé sur le long terme.


"Le sucre est un aliment raffiné et dénaturé, qui ne contient pas les éléments nutritifs que l'on trouve dans les fruits et les légumes. Il est souvent ajouté aux aliments transformés pour améliorer leur goût, mais il peut causer des dommages importants à la santé s'il est consommé en grande quantité. Le sucre peut causer des problèmes de santé tels que l'obésité, le diabète, les caries dentaires et les maladies cardiaques" (Conseils sur la santé, p. 425).

3. Alcool : Voici quelques raisons pour lesquelles l'alcool est nocif pour la santé, et ce même consommé de façon modérée :


alcool

- Perturbation du sommeil : L'alcool peut rendre le sommeil plus léger et moins réparateur. Il interfère avec certaines phases du sommeil profond et du sommeil paradoxal, importantes pour se sentir reposé. On peut donc se réveiller fatigué et moins énergique.

- Détérioration du foie : La consommation régulière d'alcool, même modérée, peut endommager progressivement les cellules du foie et entraîner de la stéatose hépatique (accumulation de graisse dans le foie) et éventuellement une cirrhose.

- Augmentation du risque de cancer : L'alcool est classé comme cancérogène avéré par l'OMS. Il augmente le risque de certains cancers comme ceux de la bouche, de l'œsophage, du larynx, du foie, du sein.

- Troubles cognitifs : Une consommation chronique d'alcool, même modérée, peut entraîner des troubles de la mémoire et des facultés intellectuelles en vieillissant.

- Hausse de la pression artérielle : L'alcool peut faire augmenter la pression artérielle, en particulier de façon temporaire juste après une consommation. Cela augmente le risque cardiovasculaire.

- Prise de poids : L'alcool contient beaucoup de calories vides qui, absorbées en excès, favorisent la prise de poids.


L'alcool, est mauvais pour le cœur même à faible dose


- L'adage populaire selon lequel "un verre de vin par jour éloigne le médecin" est remis en question par une récente étude américaine. En effet, les chercheurs ont analysé les données de plus de 370 000 participants et ont trouvé qu'il existait un risque accru de maladies cardiovasculaires même à de faibles niveaux de consommation d'alcool.

- Les participants consommaient en moyenne 9 verres d'alcool par semaine. Les analyses initiales ont montré que les buveurs "légers" à "modérés" présentaient le risque le plus faible, comme dans d'autres études.

- Cependant, les chercheurs ont cette fois utilisé une méthode innovatrice basée sur les marqueurs génétiques des participants. Cette approche a révélé que même les niveaux considérés comme "faibles" par les recommandations officielles (moins de 14 verres par semaine pour les hommes et 7 pour les femmes) étaient associés à un risque cardiovasculaire accru.

- Les facteurs liés au mode de vie sain des buveurs légers, comme le sport ou une alimentation équilibrée, ne suffisent pas à expliquer les prétendus effets bénéfiques de l'alcool sur la santé cardiovasculaire selon cette étude.


En conclusion, les chercheurs estiment que consommer de l'alcool, même en faible quantité n'a qu’un effet défavorable pour le cœur.


Source :


En conclusion, même consommé de façon modérée, l'alcool est nocif, perturbe le sommeil, nuire au foie, rendre moins performant, moins énergique, mauvais pour le coeur et augmente les risques de santé à long terme. Il est donc préférable d'en jamais en consommé.


"L'alcool est un poison violent, et l'organisme fait des efforts constants pour s'en débarrasser. Il y a peu de substances qui causent autant de dommages à l'organisme que l'alcool. Il détruit les cellules du cerveau et du foie, affaiblit le cœur et la circulation, et diminue la vitalité et la résistance aux maladies. Il est également responsable de nombreuses maladies mentales et physiques, ainsi que de troubles sociaux et moraux" (Conseils sur la santé, p. 331).

4. Caféine :Voici quelques raisons pour lesquelles la caféine peut être considérée comme toxique :



- La caféine stimule temporairement en bloquant les récepteurs de l'adénosine, une substance qui favorise le sommeil. Mais cet effet est de courte durée et on développe rapidement une tolérance, nécessitant des doses plus élevées pour obtenir le même effet.

- La caféine perturbe le sommeil en restant longtemps dans l'organisme (6 à 8 heures). Même consommée tôt dans la journée, elle empêche de bien dormir la nuit. Un sommeil de mauvaise qualité réduit l'énergie à long terme.

- Des doses élevées de caféine (supérieures à 500 mg par jour, soit environ 4 tasses de café fort) provoque des effets indésirables : anxiété, palpitations, insomnies, troubles digestifs...

- La caféine traverse facilement la barrière placentaire et passe dans le lait maternel, pouvant avoir des effets indésirables chez le fœtus ou le nourrisson.

- Des études épidémiologiques montrent des liens entre une consommation de caféine et certains problèmes de santé comme l'ostéoporose, les troubles cardiovasculaires ou même certains cancers.


En conclusion, si la caféine procure une stimulation à court terme, elle perturbe le sommeil à long terme et réduit donc l'énergie de façon durable.

"Le café est un stimulant, et son effet sur le système nerveux est très destructeur. Il excite, puis affaiblit les nerfs, et en fin de compte laisse un fardeau sur l'organisme et l'esprit. Les personnes qui utilisent le café devraient abandonner cette habitude, car elle leur cause plus de mal que de bien. Le thé est également un stimulant, mais d'une moindre intensité, et il est moins nuisible que le café" (Conseils sur la santé, p. 425).

5. Aliments frits et fast food : Voici quelques raisons pour lesquelles les aliments frits et la malbouffe peuvent nuire à votre énergie à long terme :



Malbouffe


- Ils sont souvent pauvres en nutriments essentiels comme les vitamines, les minéraux et les fibres. Ils ne fournissent pas les éléments dont le corps a besoin pour produire et maintenir l'énergie.

- Ils sont riches en matières grasses saturées et en graisses trans, qui augmentent les niveaux de mauvais cholestérol et peuvent endommager les artères. Cela réduit le flux sanguin et par conséquent l'apport d'énergie aux cellules.

- Ils contiennent beaucoup de sucres raffinés et de féculents raffinés qui ont un indice glycémique élevé. Cela provoque des pics d'insuline et de glycémie qui peuvent entraîner des «creux» d'énergie peu après.

- Ils sont riches en calories vides qui, absorbées en excès sur le long terme, favorisent la prise de poids. Un poids supplémentaire nécessite alors plus d'énergie pour être porté et entretenu par le corps.

- Leur consommation fréquente peut ralentir le système digestif et entraîner des problèmes comme la constipation ou l'intestin irritable. Un système digestif en bonne santé favorise la production d'énergie.

- Ils manquent souvent de fibres alimentaires qui aident à réguler l'absorption des glucides et maintiennent un système digestif sain, nécessaire pour optimiser l'énergie.


En résumé, des aliments frits et de la malbouffe peut satisfaire votre appétit à court terme mais nuire à votre santé globale et votre niveau d'énergie sur le long terme.


6. Aliments light : Voici quelques raisons pour lesquelles les aliments allégés ou "light" peuvent être nocifs pour la santé :



Coca light

- Ils contiennent souvent des édulcorants artificiels comme l'aspartame. Certaines études soulèvent des questions sur sa toxicité potentielle à long terme, notamment une augmentation du risque de cancers.

- Ils sont souvent pauvres en nutriments essentiels car la plupart des vitamines et minéraux sont éliminés lors du processus d'allégement. Ils ne fournissent donc pas tous les éléments dont le corps a besoin.

- Ils contiennent généralement très peu de calories, ce qui peut entraîner une consommation insuffisante d'énergie sur le long terme car le corps a besoin d'un apport minimum pour fonctionner correctement.

- Ils sont souvent riches en sucres raffinés pour compenser la perte de goût. Les sucres raffinés peuvent provoquer des pics de glycémie et d'insuline et entraîner des "creux" d'énergie.

- Ils manquent souvent de fibres alimentaires qui aident à réguler la glycémie, l'appétit et le transit intestinal. Des intestins en bonne santé favorisent l'absorption des nutriments nécessaires à la production d'énergie.

- Une consommation excessive de produits "light" ou allégés entraîne une surconsommation et une prise de poids sur le long terme car ils restent appétissants. Or le surplus de poids requiert plus d'énergie pour être porté et entretenu par le corps.


En résumé, si les aliments allégés ou "light" peuvent paraître comme une option saine à court terme, leur contenu nutritionnel pauvre et leur faible teneur en calories peut nuire à la santé globale et au niveau d'énergie sur le long terme.


7. Manque d’Eau : Voici quelques raisons pour lesquelles un manque d'eau est nocif pour la santé :


- Le corps est constitué en majeure partie d'eau. Une bonne hydratation est essentielle au bon fonctionnement de tous les processus physiologiques.

- L'eau lubrifie et protège les articulations, les muscles et les organes internes. Un manque d'eau peut entraîner des douleurs articulaires, des crampes musculaires et des dysfonctionnements de certains organes.

- L'eau transporte les nutriments et les déchets dans tout le corps. Une hydratation insuffisante peut nuire au bon fonctionnement des reins et du système digestif.

- L'eau joue un rôle vital dans la régulation de la température du corps et l'élimination de la chaleur par la transpiration. Un manque d'eau peut entraîner une surchauffe et des coups de chaleur.

- Une hydratation adéquate aide à maintenir les fonctions cognitives telles que la mémoire et la concentration. La déshydratation, même légère, peut entraîner fatigue, confusion et baisse de la productivité.

- La pression artérielle ainsi que la fréquence cardiaque diminuent lorsque le corps est bien hydraté, réduisant les risques cardiovasculaires.

- L'eau joue un rôle essentiel dans la digestion en fluidifiant les aliments et en aidant à l'élimination. La constipation est un des premiers signes de déshydratation.

- Boire suffisamment d'eau tout au long de la journée, idéalement entre 6 à 8 verres par jour, est essentiel pour que l'organisme fonctionne de façon optimale et maintienne un bon niveau d'énergie. L'eau est le carburant le plus important pour notre corps.


"L'eau est le liquide dont notre organisme a le plus besoin. Elle aide à éliminer les impuretés et les déchets du corps, maintient une bonne digestion, régule la température corporelle et favorise la circulation sanguine. Il est important de boire suffisamment d'eau chaque jour, même si cela signifie augmenter sa consommation d'eau pure" (Conseils sur la santé, p. 237).

8. Produits laitiers : Voici quelques raisons pour lesquelles il faut éviter les produits laitiers, car ils sont mauvais pour la santé :



- Le lactose - Les produits laitiers contiennent du lactose, un sucre provoque des problèmes digestifs comme des ballonnements, des crampes abdominales et de la diarrhée et encore plus chez les personnes intolérantes au lactose.

- Les hormones - Les vaches laitières sont souvent traitées avec des hormones pour stimuler leur production de lait, et ces hormones se retrouvent dans les produits laitiers. Cela augmente les risques de cancer du sein, de la prostate et de l'endomètre.

- L'insuline - Les protéines du lait de vache stimule la sécrétion d'insuline, ce qui favorise la prise de poids, le diabète et l'hypertension.

- L'inflammation - La caséine, une protéine présente dans le lait, déclenche une réaction inflammatoire chez certaines personnes, associée à diverses maladies.

- L'acné - La caséine et le sucre du lactose peuvent engendrer de l'acné chez certaines personnes en stimulant la sécrétion de sébum par les glandes sébacées.

- Les allergies - Le lait de vache est l'une des causes alimentaires les plus courantes d'allergies, en particulier chez les enfants.

- L'ostéoporose - Bien que le lait soit présenté comme bénéfique pour les os, certaines études suggèrent qu'il contribue en fait à l'ostéoporose en acidifiant l'organisme.


En résumé, si les produits laitiers peuvent faire partie d'une alimentation variée et équilibrée, leur consommation excessive ou chez les personnes intolérantes peut avoir des effets néfastes et entraîner divers problèmes de santé. Une réduction modérée peut donc être bénéfique.




"Le lait de vache n'est pas le meilleur aliment que nous puissions utiliser. Les protéines du lait sont difficiles à digérer et souvent chargées de graisses. De plus, le lait de vache est souvent porteur de maladies, telles que la tuberculose et la fièvre aphteuse. Il est préférable d'utiliser du lait de noix et de céréales préparé de manière à en extraire la substance nourrissante" (Conseils sur la santé, p. 352).

9. Les graisses hydrogénées : Elles sont à limiter dans l'alimentation car :


Fromage

- Elles contiennent des acides gras trans créés par l'hydrogénation, qui sont nocifs pour la santé. Ils augmentent le mauvais cholestérol LDL et diminuent le bon cholestérol HDL, ce qui accroît les risques cardiovasculaires.

- Les acides gras trans favorisent l'inflammation dans l'organisme, ce qui est associé à un risque plus élevé de maladies chroniques comme le diabète, les maladies cardiovasculaires et certains cancers.

- Une consommation importante d'acides gras trans peut entraîner un stockage de graisses abdominales, facteur de risque pour l'obésité, le diabète et les maladies cardiaques.

- Les graisses hydrogénées sont souvent présentes dans les aliments industriels et transformés (biscuits, viennoiseries, plats préparés...) car elles permettent de prolonger leur durée de conservation.

- Leur impact réel sur la santé à long terme reste difficile à quantifier précisément, il est donc important d’éviter leur consommation.

- Leurs effets nocifs touchent beaucoup de personnes. Pour la plupart des gens, éviter simplement les aliments contenant explicitement des "graisses hydrogénées" ou "partiellement hydrogénées" suffit.


Si consommées avec modération, les graisses hydrogénées ne sont pas catastrophiques. Mais une réduction, voire une élimination, des aliments qui en contiennent permet de limiter les risques pour la santé.


10. La surconsommation de viande rouge et de charcuterie est déconseillée pour les raisons suivantes :


charcuterie

Viande rouge :

- Elle est riche en fer héminique qui est mieux absorbé que le fer non héminique mais qui favorise le stress oxydatif et l'inflammation dans l'organisme.

- Elle contient plus de graisses saturées que la volaille et le poisson, notamment du cholestérol qui augmentent les risques cardiovasculaires.

- Sa teneur élevée en protides génère un surcroît de travail pour les reins et le foie qui doivent éliminer l'azote en excès sous forme d'urée.

- Une consommation régulière, à 3 fois par semaine en général, a été associée à un risque accru de diabète et de certains cancers dont le cancer colorectal.


Charcuterie :

- Elle est riche en gras saturés et en sel, deux facteurs de risque cardiovasculaire.

- Certains additifs et nitrites utilisés comme conservateurs sont suspectés d'être cancérigènes.

- Elle contient peu de fibres et de micronutriments par rapport à sa forte teneur en calories.

- Sa consommation régulière a été liée à un risque plus élevé d'obésité, de diabète et de maladies cardiovasculaires.


"Le Seigneur a donné des instructions claires sur le régime alimentaire de l'homme. Il a indiqué que l'usage de la viande excitait les passions et engourdissait les sens. Les animaux ont été créés pour servir l'homme, mais pas pour être sa nourriture" (Conseils sur la santé, p. 313).
 

Pour conserver votre énergie et soutenir votre bien-être général, il est important de prêter attention à votre alimentation et d'éviter les aliments qui peuvent nuire à votre niveau d'énergie. En faisant des choix alimentaires sains et en portant attention à votre hydratation et à votre sommeil, vous pouvez contribuer à maximiser votre énergie au quotidien.


Crudité


Réduit à l'essentiel, il s'agit surtout de manger équilibré, de vous hydrater et de vous assurer un sommeil réparateur pour conserver votre énergie au quotidien. Évitez les boosts d'énergie artificiels à base de sucre ou de caféine qui ne font qu'aggraver la situation sur le long terme.

32 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page