top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurCorisande

L'activité physique un excellent anti-inflammatoire


Personne qui court

L'exercice physique : un allié dans la lutte contre les maladies auto-immunes


"L'activité physique est un des plus grands bienfaits que Dieu nous ait accordés. Par l'exercice, les fonctions de l'organisme sont renforcées, et tant le corps que l'esprit s'améliorent." - Ellen G. White, Conseils sur le régime alimentaire, p.276.

Introduction aux maladies auto-immunes


Les maladies auto-immunes, telles que le diabète de type 1, la sclérose en plaques et la polyarthrite rhumatoïde, sont caractérisées par une réaction anormale du système immunitaire, qui attaque et détériore les tissus sains de l'organisme. Les cytokines, des substances produites par le système immunitaire, jouent un rôle crucial dans ces pathologies.


Certaines cytokines ont des fonctions bénéfiques, tandis que d'autres contribuent à l'inflammation et à l'aggravation des maladies auto-immunes. Comprendre leur rôle et comment les réguler pourrait aider à améliorer la prise en charge de ces pathologies.


L'exercice physique comme modulateur des cytokines


Une récente étude américaine a révélé que l'activité physique modérée, telle que la marche rapide ou la natation, a des effets anti-inflammatoires bénéfiques dans le contexte des maladies auto-immunes. En stimulant le système immunitaire, l'exercice physique déclencherait une réponse anti-inflammatoire et activerait un processus qui renforce le système immunitaire tout en bloquant l'activité des cellules produisant des cytokines nocives.

Personne qui marche


Par exemple, la production du facteur de nécrose tumorale (TNF), une cytokine impliquée dans certaines tumeurs et la polyarthrite rhumatoïde, diminuerait de 5% après 20 minutes de marche à vitesse modérée.





L'impact de l'exercice physique sur les symptômes des maladies auto-immunes


Grâce à la régulation des cytokines, l'exercice physique aide à réduire les symptômes des maladies auto-immunes. Bien que les résultats de cette étude soient préliminaires, ils ouvrent la voie à de nouvelles approches thérapeutiques. Ainsi, il est recommandé aux patients atteints de maladies auto-immunes de pratiquer une activité physique régulière pour éviter d'aggraver leur état de santé.


Conclusion


L'exercice physique semble être un allié précieux dans la lutte contre les maladies auto-immunes en raison de ses effets sur la régulation des cytokines. En intégrant l'activité physique dans leur routine, les patients pourraient bénéficier d'une amélioration de leur qualité de vie et d'une réduction des symptômes associés à ces pathologies. Toutefois, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour affiner ces conclusions et élaborer des recommandations spécifiques en fonction de chaque maladie auto-immune.


L'exercice à l'air frais, si vous l'accompagnez d'une alimentation saine et d'un esprit serein, produira des effets miraculeux dans le rétablissement de la santé." - Ellen G. White, Testimonies For The Church, vol.3, p.73.


35 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page